SANTÉ SANITAIRE EN ESPAGNE POUR EXPATS, RETRAITÉS ET TRAVAILLEURS 2022

APERÇU GÉNÉRAL

Choisir l'Espagne comme destination d'expatrié est très courant et largement utilisé dans le passé et aujourd'hui.

L'une des principales questions qui se posent lors du choix de l'Espagne comme lieu de résidence, que ce soit pour les expatriés, les travailleurs ou autres, est notre système de santé.

En plus des conditions de beau temps, d'excellente qualité de vie et de sécurité, vivre en Espagne est considéré pour les expatriés comme un lieu où les soins de santé sont de haute qualité, ce qui garantit que les expatriés qui décident de choisir l'Espagne comme lieu de résidence , ils peuvent recevoir des soins et des soins de santé garantis.

Le système de santé espagnol est divisé, comme dans tous les pays, entre public aide et Privé assistance.

Considérant Système de santé publique espagnol, il faut dire qu'il est décentralisé, et géré par chacune des communautés autonomes, ou régions, comme la Catalogne, le Pays basque, Madrid, Valence, etc.

Les principes qui régissent les soins de santé en Espagne sont basés sur universalité et service gratuit. En d'autres termes, toute personne qui se trouve en Espagne doit recevoir des soins de santé gratuits, en particulier ceux qui sont en situation de résidence.

Dans les cas où un citoyen n'est pas en mesure d'obtenir une couverture de santé publique de l'État, il doit souscrire une assurance privée qui le couvre pendant son séjour en Espagne.

En parlant d'Espagnols, la majorité des ressortissants espagnols continuent d'utiliser le système national public comme système de base pour la couverture sanitaire.

Ce n'est que ces dernières années que le système privé a gagné du terrain, mais, comme on dit, il y a un grand nombre d'Espagnols qui reçoivent uniquement et exclusivement une couverture de santé publique, et qui n'ont pas d'assurance privée.

En comparant la santé publique avec le reste des pays de l'Union européenne, on constate que L'Espagne n'est pas très éloignée de ceux qui offrent une santé publique de haute qualité, comme les pays d'Europe du Nord, l'Allemagne, etc.

C'est pourquoi de nombreux expatriés choisissent l'Espagne pour vivre, compte tenu du haut niveau de qualité fourni par le système public espagnol..

Les cotisations de sécurité sociale que les employeurs espagnols allouent et paient constituent 23.6 % du revenu annuel, tandis que les travailleurs paient 4.7 % de leurs salaires. En conséquence, les travailleurs indépendants paient entre 26.5 % et 29.3 % de leurs revenus en cotisations de sécurité sociale.

En parlant de Système privé espagnol, nous devons dire que ces dernières années, il y a eu un flux de compagnies d'assurance privées qui se sont établies en Espagne et qui ont développé des infrastructures, des hôpitaux, des cliniques, etc., offrant à l'Espagne un service de santé privé de haute qualité, et avec les normes de service les plus élevées.

 Le système de sécurité privée en Espagne est beaucoup moins cher et plus abordable pour les ressortissants du Royaume-Uni, ou des États-Unis, du Canada, etc., qui trouvent un service de soins privés de très haute qualité en Espagne, et à des prix bien inférieurs. raisonnable est que les pays d'origine tels que les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, etc.

En ce qui concerne les pays d'Amérique latine, l'Espagne a signé des accords bilatéraux avec de nombreux pays d'Amérique latine, Pérou, Equateur, Paraguay, Brasil, Chili, Andorre, et d'autres comme Tunisie, qui facilitent l'accès à l'hospitalisation et aux soins de santé publics, ainsi que le traitement médical des ressortissants de ces pays en Espagne en cas d'assistance médicale, d'accidents, etc.

 SOINS DE SANTÉ UNIVERSEL POUR LES RÉSIDENTS ESPAGNOLS

Le système de soins de santé espagnol pour les étrangers, les expatriés et autres est régi par la loi organique sur les droits et libertés des étrangers en Espagne et leur intégration sociale. Le principal résultat de cette loi sur le respect des soins de santé espagnols pour les étrangers est de confirmer la base d'un système de soins de santé universel public et gratuit afin que toute personne ayant le statut de « résident espagnol » en Espagne, indépendamment du « ressortissant » statut de « ressortissant espagnol » ou « ressortissant étranger ».

Ainsi, les expatriés, les immigrés et tout autre citoyen qui vient en Espagne pour y résider pour quelque raison que ce soit, bénéficieront de la même couverture et des mêmes soins que les Espagnols. Et ce, indépendamment du séjour légal ou illégal en Espagne.

Ainsi, le droit aux soins de santé publics n'est pas lié à la cotisation de sécurité sociale. Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'être titulaire d'une carte de santé espagnole valide ou d'être enregistré dans une zone déterminée pour bénéficier de ce service. Cela signifie également que les Espagnols qui n'ont jamais travaillé en Espagne seront également couverts par le système public espagnol.

Avec soins de santé complets en Espagne pour les étrangers, il est possible pour toute personne, quelle que soit sa situation, de se faire soigner dans un centre de santé public ou un hôpital.

Cependant, afin de contrôler les éventuels abus pouvant survenir à cet égard, un certain nombre de mesures ont été prises. 

Par exemple :

 - Prouver résidence permanente en Espagne pendant plus de 90 jours. De cette façon, l'accès à la santé publique est empêché pour les étrangers qui ont leur propre couverture médicale dans leur pays d'origine et qui ont l'intention de faire un usage frauduleux de ce service.

 – Les immigrés sans papiers auront également des soins de santé. Pour cela, un rapport des services sociaux seront exigés afin de prouver qu'ils ne disposent pas des ressources minimales. Concernant l'achat de médicaments, ce groupe devra payer le même montant que les Espagnols qui ont un revenu inférieur à 18,000 40 euros, soit XNUMX % du total.

 – Greffes d'organes. Pour entrer dans la liste de ce type d'interventions il est obligatoire de justifier d'une période de résidence de plus de deux ans dans le pays

En tout état de cause, la santé publique universelle de notre pays n'est reconnue que sur le territoire espagnol, ce droit ne donne donc pas lieu à en jouir ailleurs.

Les migrants et les expatriés qui résident régulièrement en Espagne doivent remplir les conditions établies par la communauté autonome correspondante pour accéder à la couverture sanitaire.

CITOYENS DE L'UE ET EXPATS

Belgique, allemand, néerlandais, français etc. les citoyens qui résident temporairement en Espagne auront beaucoup de couverture en Espagne en utilisant la carte sanitaire européenne, qui donne le même droit de soins que pour les Espagnols.

Ainsi, l'UE eexpatriés d'Allemagne, France, Belgique, Italie, etc., qui décident de venir en Espagne pour prendre leur retraite et vivre en tant que retraités, et/ou pour travailler, auront de nombreux droits aux soins de santé dans le système espagnol.

Droit aux soins médicaux des retraités de l'UE et des expatriés : les retraités recevant une pension de l'UE et résidant dans un autre État membre de l'Union européenne sont pleinement assurés. Lors d'un retour temporaire dans leur pays, ils auront accès aux soins de santé et à leur remboursement, au même titre qu'un assuré qui réside en permanence. La résidence permanente est possible à tout moment et sans formalités supplémentaires. Une condition cependant : s'affilier ou se réaffilier à la caisse d'assurance maladie et s'acquitter de la cotisation prévue à cet effet. Ils recevront alors une carte SIS. La caisse auxiliaire CAAMI ne demande aucune cotisation mais n'accorde pas les avantages liés aux cotisations versées. Pour les tarifs de l'assurance hospitalisation, veuillez vous renseigner auprès de la caisse d'assurance maladie belge de votre choix.

AMÉRICAIN, CANADA, ROYAUME-UNI, MEXIQUE, etc.

Américain, Britannique, Canadien, Mexicain, etc. les citoyens vivant ou voyageant à l'étranger doivent s'assurer qu'ils ont une assurance médicale adéquate qui couvrira les dépenses encourues à l'étranger. 

Medicare et Medicaid ne sont valables qu'aux États-Unis.  

Certaines compagnies d'assurance médicale privées américaines, britanniques, etc. paieront les dépenses à l'étranger, mais la plupart exigent que le patient paie d'abord la facture, puis demande le remboursement. 

Les hôpitaux et les prestataires de soins de santé s'attendront à être payés si vous n'êtes pas couvert par le système de santé public espagnol. L'ambassade des États-Unis n'a pas de financement pour aider à couvrir les frais médicaux des citoyens américains en Espagne.

D'autre part, les ressortissants de pays tiers doivent justifier d'une assurance maladie privée en Espagne avant d'obtenir un visa. Une assurance médicale est requise pour le visa à but non lucratif, les visas dorés ou tout autre visa espagnol de résidence

QUI A DROIT AUX SOINS DE SANTÉ PUBLIQUE EN ESPAGNE ?

 Ont droit à la prise en charge des soins de santé par la Sécurité Sociale :

  • Travailleurs (affiliés et immatriculés ou dans une situation assimilée à celle de l'immatriculation).
  • Retraités de la Sécurité Sociale.
  • Bénéficiaires d'allocations et de subventions périodiques, y compris les bénéficiaires d'allocations ou de subventions de chômage.
  • Ceux qui, ayant terminé l'allocation de chômage et l'allocation, sont au chômage et résident en Espagne.
  • Ceux qui signent un accord spécial.
  • Mineurs sous la tutelle de l'Administration.
  • De plus, lorsqu'elles ne respectent pas les hypothèses ci-dessus, les personnes Nationalité espagnole ou d'un État membre de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou de la Suisse qui résident en Espagne, et tous ceux les étrangers titulaires d'une autorisation de séjour sur le territoire espagnol. Dans ces cas ils peut avoir le statut d'assuré à condition qu'ils prouvent qu'ils n'obtiennent pas des revenus supérieurs, en calcul annuel, à cent mille euros (100.000 EUR) , ni une couverture obligatoire de la prestation de santé par un autre moyen.
  • Les bénéficiaires de tout ce qui précède :
    • Le conjoint ou la personne ayant une relation d'affectivité similaire.
    • L'ancien conjoint à charge de l'assuré, ayant droit à une pension alimentaire.
    • Descendants et assimilés (tuteurs, tuteurs légaux, frères et sœurs), âgés de moins de 26 ans ou présentant un handicap égal ou supérieur à 65 %.

Tous doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Habiter avec le titulaire (sauf séparé et divorcé) et être à sa charge (sauf époux et conjoint de fait).
  • Ne pas percevoir des revenus supérieurs à deux fois l'IPREM (Salaire Minimum en Espagne).
  • Ne pas avoir droit à cet avantage à titre différent.
  • Les étrangers qui se trouvent en Espagne et qui n'ont pas leur résidence légale sur le territoire espagnol auront également droit aux soins de santé. Dans ce cas, pour obtenir des soins de santé, ils devront se rendre directement au service de santé de la communauté autonome où ils résident.

CONVENTION SPÉCIALE POUR LA FOURNITURE DE SOINS DE SANTÉ PUBLIQUE AUX EXPATS HORS UE

Il y a un accord spécial pour la fourniture de soins de santé que les étrangers non-résidents peuvent signer seront contractés avec l'administration publique régionale correspondante, ou avec l'Institut national de gestion de la santé.

Les frais d'abonnement seront de : 60 euros par mois si vous avez moins de 65 ans ; et 157 euros par mois si vous avez plus de 65 ans.

Ainsi, les expatriés ou les citoyens hors de l'UE qui sont enregistrés dans une municipalité en Espagne qui n'ont pas le statut d'assuré ou de bénéficiaires du système national de santé, ni n'ont accès à un système de protection de la santé publique à tout autre titre, et qui prouvent leur efficacité résidence en Espagne pendant une période continue d'au moins un an immédiatement avant la date de la demande de l'accord spécial.

Elles ne peuvent demander la formalisation d'une nouvelle convention spéciale pour la prestation de soins de santé qu'à l'expiration d'un délai d'un an à compter du jour suivant l'extinction de la précédente, les personnes qui, ayant préalablement signé une convention spéciale pour la prestation de soins soins de santé, celle-ci a été éteinte pour l'une des raisons suivantes :

a) Par décision du signataire de la convention particulière communiquée de manière fiable au ministère compétent en matière de santé.

b) A défaut de paiement du premier versement ou des frais correspondant à deux mensualités consécutives ou trois alternatives.

c) Pour violation des conditions particulières établies par l'accord.

Exigences

  1. Prouver une résidence effective en Espagne pendant une période continue d'au moins un an immédiatement avant la date de la demande de l'accord spécial.
  2. Être immatriculé, au moment du dépôt de la demande de souscription de la convention particulière, dans une commune appartenant au périmètre territorial de la collectivité spécifique.
  3. Ne pas avoir accès à un système de protection de la santé publique à tout autre titre, que ce soit en application de la législation nationale, des réglementations communautaires en matière de sécurité sociale ou des accords bilatéraux dans ce domaine signés par l'Espagne avec d'autres pays.

EXPATS OU ÉTRANGERS NON ENREGISTRÉS OU RÉSIDENTS NON AUTORISÉS EN ESPAGNE :

Les étrangers non enregistrés ou autorisés à résider en Espagne recevront des soins de santé dans les pays suivants modalités :

– Soins de santé d’urgence pour maladie grave ou accident, quelle qu'en soit la cause, jusqu'à la situation de sortie médicale.

- Étrangers de moins de dix-huit ans résidant en Espagne avec la même extension reconnue aux citoyens qui détiennent le statut d'assuré, étant le type de contribution de l'utilisateur pour les avantages du portefeuille de services du SNS qui l'exigent correspondant aux assurés actifs.

– Femmes étrangères enceintes auront le droit d'avoir le SNS leur fournir une assistance à la grossesse, l'accouchement et le post-partum avec la même extension reconnue aux personnes qui ont le statut d'assuré, étant le type de contribution de l'utilisateur pour les avantages du portefeuille de services de la SNS qui l'exigent celui correspondant aux assurés actifs.

Cliquez ici pour visiter le site officiel de la Sécurité sociale espagnole en Espagne

 Autres hypothèses :

 Espagnols de retour, retraités et travailleurs salariés et indépendants : Soins de santé pour les Espagnols d'origine de retour et pour les travailleurs et retraités d'origine espagnols résidant à l'étranger déplacés temporairement en Espagne, et pour les parents des précédents qui s'installent avec eux ou les accompagnent.

Les Espagnols d'origine de retour et les retraités et les travailleurs salariés et indépendants, ainsi que leurs proches, qui ne résident pas dans l'UE/EEE/Suisse, qui s'installent temporairement en Espagne, auront droit aux soins de santé, à la charge des fonds publics , par l'intermédiaire du système national de santé lorsque, conformément aux dispositions de la sécurité sociale espagnole, celles de l'État d'origine ou les réglementations ou accords internationaux de sécurité sociale établis à cet effet, ne prévoyaient pas cette couverture.

Membres de la famille ayant droit aux soins de santé :

Le conjoint des personnes indiquées ou qui vit avec elles avec une relation d'affectivité analogue à la relation conjugale, constituant un couple de fait.

Les descendants des personnes indiquées ou ceux de leur conjoint ou ceux de leur conjoint de fait qui en ont la charge et qui sont âgés de moins de 26 ans ou plus avec une incapacité reconnue à un degré égal ou supérieur à 65 %.

La reconnaissance du droit aux soins de santé dans tous ces cas correspond à l'INSS, qui délivrera le document accréditant le droit. Ce droit sera conservé jusqu'à ce que le bénéficiaire remplisse les conditions établies pour l'obtenir conformément aux dispositions de la sécurité sociale espagnole, à celles de l'État d'origine ou aux normes ou accords internationaux de sécurité sociale.

Les Espagnols d'origine de retour justifieront leur statut en présentant le congé consulaire dans le pays de résidence et le certificat d'enregistrement dans la municipalité où ils ont établi leur résidence dans notre pays.

Asilés ou réfugiés. Fourniture de soins de santé aux demandeurs de protection internationale :

Les demandeurs de protection internationale dont le séjour en Espagne a été autorisé pour cette raison recevront, tant qu'ils resteront dans cette situation, des soins de santé avec l'extension prévue dans le portefeuille commun de base des services de soins du SNS.

Les soins nécessaires, médicaux ou autres, doivent également être fournis aux demandeurs de protection internationale ayant des besoins particuliers.

La compétence pour la reconnaissance du droit aux soins de santé correspond aux Communautés Autonomes/Services de Santé Publique.

Accord spécial pour la prestation de soins de santé aux personnes qui n'ont pas le statut d'assurés ou de bénéficiaires du NHS :

Aux fins des dispositions de l'article 3.5 de la loi 16/2003 du 28 mai, les personnes qui, n'ayant pas le statut d'assuré ou de bénéficiaire, n'ont pas accès à un système de protection de la santé publique à tout autre titre, peuvent obtenir le prestation de soins de santé moyennant le « paiement de la contrepartie ou des honoraires correspondants » découlant de la signature d'un accord spécial.

Ce mode d'accès à la prestation de soins de santé établit les exigences de base de l'accord spécial pour la prestation de soins de santé aux personnes qui n'ont pas le statut d'assuré ou de bénéficiaires du SNS, qui permet aux personnes qui y souscrivent d'accéder, moyennant le paiement d'une contrepartie économique, les bénéfices du portefeuille commun de base des services de soins du SNS, avec les mêmes garanties d'extension, de continuité des soins et de couverture dont bénéficient les personnes qui ont le statut d'assuré ou de bénéficiaires du SNS, en le domaine correspondant à l'administration publique.

La compétence pour la reconnaissance du droit aux soins de santé par le biais de l'Accord spécial correspond à l'Institut national de gestion de la santé.